Alternatives à l’Europe de l’austérité

Prochaine étape du plan B à Copenhague

PlanB: Alternatives to the Europe of austerity
Signé par les représentants de entre autres, The Red-Green Alliance (Denmark), Left Party (Sweden), Socialist Left Party (Norway), Left Alliance (Finland), Left-Green Movement (Iceland), Parti de Gauche (France), Die Linke (Germany), Socialist Party (Netherlands), Future to the Left (Italy), Left Bloc (Portugal), Podemos (Spain), HDP (Turkey)

L’évolution de l’Union européenne au cours des dernières années, pose un défi à la gauche, les syndicats et les mouvements sociaux progressistes et a déclenché un débat sur les alternatives et stratégie possibles. En particulier, le rouleau compresseur de l’expérience de l’aile gauche grecque en 2015, a mis à nu la nature autoritaire et néolibérale de l’intégration européenne actuelle. Nous avons besoin de toute urgence d’une réponse forte et claire de la gauche. Nous avons besoin de solutions d’alternatives et d’une stratégie qui peuvent empêcher toute répétition de cette expérience. C’est devenu encore plus urgent depuis le vote Brexit en Juin.

Même si toutes ces solutions alternatives doivent être détaillées, un débat nécessite une attention toute particulière à l’heure actuelle: L’Union économique et monétaire (UEM) et l’euro. De nombreuses lois adoptées au cours des dernières années – ou en préparation – sont liées à l’UEM et l’euro et poussent vers un régime rendant obligatoires pour les politiques économiques des Etats membres l’austérité et les attaques contre les droits sociaux, y compris les droits du travail.

Cela aura une incidence directe sur nous tous dans l’Union européenne, du Sud et du Nord, dans la zone euro ou non. Il existe un lien étroit entre la Troïka en Grèce et ailleurs, et les attaques contre les lois du travail en France, en Belgique et en Italie.

Pour que ce mouvement vers l’imposition de politiques économiques de droite soit arrêté et renversé, les partis politiques et les mouvements sociaux doivent travailler en étroite collaboration de manière ciblée. Mais il y a des obstacles que nous devons surmonter, et des désaccords que nous devons traiter d’une manière constructive.

Une réunion et un forum à Copenhague a été convenu lors de la première réunion du Plan B à Paris. A Copenhague les 19 et 20 novembre, nous allons explorer nos options, partager nos positions et discuter des prochaines mesures qu’il convient de prendre. Les principales questions seront:

– Est-il possible de réformer l’Union économique et monétaire à l’intérieur du cadre actuel de l’UE, ou une rupture avec le cadre actuel est-elle nécessaire?
– Quelles pourraient être les alternatives à l’eurosystème?
– Brexit change l’UE. Comment la gauche va influencer la nouvelle Europe qui se dessine?
– Quels enjeux stratégiques peuvent rassembler la gauche en Europe dans les années à venir?

Nous invitons les représentants des partis de gauche, les syndicats et les mouvements sociaux à Copenhague le 19 et 20 Novembre 2016 pour discuter de ces questions avec nous.

Signé par,

  • Pernille Skipper, MP and Political spokesperson, Enhedslisten – The Red-Green Alliance, Denmark
  • Jonas Sjöstedt, MP and Chairperson, Vänsterpartiet – Left Party, Sweden
  • Audun Lysbakken, MP and Chairperson, Sosialistisk Venstreparti – Socialist Left Party, Norway
  • Li Andersson, MP and Chairperson, Vasemmisto, Left Alliance, Finland
  • Katrín Jakobsdóttir, MP and Chairperson, Left-Green Movement, Iceland
  • Jean-Luc Mélenchon, MEP and co-founder, Parti de Gauche, France
  • Oskar Lafontaine, former minister of Finance, Die Linke, Germany
  • Tiny Kox, MP and chair of SP senate group, Chair in Unified European Left Group (UEL) in PACE, Socialist Party, Netherlands
  • Stefano Fassina, MP and former Italian deputy minister finance, Sinistra Italiana – Italian Left, Italy
  • Marisa Matias, MEP, Bloco de Esquerda – Left Bloc, Portugal
  • Miguel Urbán Crespo, MEP, Podemos, Spain
  • Ertuğrul Kürkçü, MP, former co-chair and Honorary President, HDP, Turkey
  • Luka Mesec, MP, Iniciativa za demokratični socializem, Slovenia
  • Kinga B Stanczuk, Foreign Affairs Representative, Razem, Polen
  • Nikolaos Chountis, MEP, Popular Unity, Greece
  • Bjørnar Moxnes, Chairperson Rødt, Norway
  • Paul Murphy, MP, Socialist Party (part of the Anti-Austerity Alliance), Ireland
  • Malin Björk, MEP, Vänsterpartiet – Left Party, Sweden
  • Fabio De Masi, MEP, Die Linke, Germany
  • Marina Albiol Guzmán, MEP and Responsible of International Affairs and Relations, Izquierda Unida, Spain
  • Francisco Louçã, former coordinator of Bloco de Esquerda and economist, Portugal
  • Hişyar Özsoy, MP and Vice Co-chair of HDP Responsible for Foreign Affairs, Turkey
  • Costas Lapavitsas, Professor of Economics at the University of London and former Syriza MP, Greece
  • Søren Søndergaard, MP, Enhedslisten – The Red-Green Alliance, Denmark
  • Nikolaj Villumsen, MP and Vice Chair in Unified European Left Group (UEL) in PACE, Enhedslisten – The Red-Green Alliance, Denmark
  • Peter Wahl, Chairman of Weed (World Economy, Ecology & Development) and founding member of ATTAC Germany, Germany
  • Asbjørn Wahl, Director of Campaign for the Welfare State, Norway
  • Andrej Hunko, MP and spokesman on European Affairs and Vice-Chairperson of the Group of the Unified European Left (UEL) in PACE, Die Linke, Germany
  • Kenneth Haar, Corporate Europe Observatory, Denmark
  • Nick Dearden, Global Justice Now, United Kingdom
  • Tariq Ali, Writer, United Kingdom
  • Tom Kucharz, Ecologistas en Acción, Spain
  • Eric Toussaint, Spokesperson, Committee for the Abolition of Illegitimate Debt (CADTM), Belgium
  • Andy Storey, Professor, University College Dublin, Ireland
  • Rina Kari, MEP, Folkebevægelsen mod EU, Denmark
  • Steffen Stierle, Member of the Lexit network, Germany
  • Lola Sánchez, MEP, Podemos, Spain
  • Xabier Benito Ziluaga, MEP, Podemos, Basque Country
  • Josu Juaristi, MEP, EHBildu – Basque Country Unite, Basque Country
  • Danielle Simonnet, co-president of Parti de Gauche, France
  • Eric Coquerel, co-president of Parti de Gauche, France
  • Sabine Lösing, MEP, Die Linke, Germany
  • Inge Höger, MP, Die Linke, Germany
  • Anna Kolotova, Secretary General of the Unified European Left Group at PACE (UEL), France
  • Massimo D’Antoni, Professor at Department of economics and statistics, University of Siena, Italy
  • Andreas Nölke, Professor of Political Science, Goethe University Frankfurt, Germany
  • Clémentine Autain, Member of the regional council of Ile-de-France and substitute member of parliament, Ensemble!, France
  • Samary Catherine, Economiste, Membre du Conseil Scientifique d’Attac France et de la gauche radicale (NPA, Ensemble!), France
  • Myriam Martin, Member of the regional council of Occitania, Ensemble!, France
  • Jean-François Pellissier, Former member of the regional council of Ile-de-France, Ensemble!, France
  • Cristina Asensi, Democracia Real Ya and Money Sovereignty Commission, Spain
  • Vincent Decroly, Vert & à gauche (VEGA), Belgium
  • Didier Brissa, FGTB Wallonne et CEPAG, Belgium